Livre italien

La lecture influence l’écriture

Quel auteur, quelle histoire, quel style a le plus influencé mes écrits (certes le livre n’est pas terminé, mais c’est tout comme) ?

Liste des livres lus pendant l’écriture :

  • Sylvain Tesson –
    • Dans les forêts de Sibérie,
    • Petit traité sur l’immensité du monde,
  • Chuck Palahniuk –
    • Fight Club,
    • Le festival de la couille,
    • Snuff (en cours),
  • Marcel Proust – Du côté de chez Swann,
  • Virginie Despentes – Bye Bye Blondie,
  • Amélie Nothomb – Stupeur et tremblements,
  • Rich roll – Finding ultra : rejecting middle age,
  • Terry Pratchett – Annales du disque-monde,
  • De nombreux livres sur la nutrition, plus difficiles à avaler.

Proust ou Palahniuk ? Tesson ou Despentes ? Nothomb peut-être ? Lectures aux genres et styles très divers, aux desseins également différents. Quand certains écrits servent à s’évader, d’autres alimentent inconsciemment l’inspiration.

Tous permettent de se vider l’esprit, de revenir plus frais, d’attaque, entre deux séances d’écriture ; que la lecture soit longue de quelques paragraphes, ou de plusieurs dizaine de pages, se transformant alors en procrastination.

Espérons que Palahniuk et Despentes n’auront pas eu trop d’impact sur l’écriture, le livre ne s’y prêtant pas.